• 12_décembre_recto

Décembre 2021 — Du binaire dans l’air

 21 février 2022
Posted by simon

Illustration réalisée par : Thomas de la Pinta

Le projet :

2021 a souvent transformé nos projets en vagues de projections. L’année passée a rappelé la complexité du lien à notre environnement autant qu’elle nous a éloigné de la tentation du contrôle dont nous observons par ailleurs la banalisation. 

Une des activités qui nous alimenté a été de produire des playlists mensuelles dont la réalisation ne dépendait que de nous. C’est ainsi que nous avons pris l’habitude de partager notre sensibilité en mouvement dans quelques lignes de réflexion autant subjectives qu’insignifiantes, afin de produire ces sélections de chansons. Ainsi animés par notre inutilité bien assumée, nous avons persévéré en créant un appel à projet pour mettre en images ce que nous avions d’abords mis en mots et en musique. Cela a pris la forme d’une carte blanche offerte à 12 illustrateurs, dont nous sommes fiers de vous présenter les oeuvres en ce début 2022. 

 

« L’année 2021 nous inspire d’associer le 10 de décembre au « 1 » et au « 0 » d’une matrice numérique qui régit nos vies quotidiennes plus que jamais. Au cœur de nos outils, des lignes de « 1 » et de « 0 » qui dialoguent à l’infini en une succession de requêtes ayant pour réponse d’autres lignes de « 1 » et de « 0 », à l’infini et au-delà. Structurant peu à peu ce langage appelé binaire qui répond si bien à notre envie de nous simplifier la vie. Quelle savoureuse simplicité tirée d’autant de complexité !

Le binaire nous sauve de la tentation du doute tellement inutile au sein d’une civilisation habituée à la recherche d’efficience et de pragmatisme ; oui-non ; ouvert- fermé ; jour-nuit ; chaud-froid ; passepasse pas ; bien-mal ; moral-immoral ; objectivité-subjectivité ; homo-hétéro ; pauvre-riche ; viemort ; gentils-méchants … la magie du binaire qui définit dans l’opposition ce qui semble cohabiter, nos échecs qui construisent nos réussites, nos émotions qui nourrissent notre raison, nos colères qui nous apaisent, nos sécurités au service de la jouissance de nos libertés et cetera …

La musique pop’ elle aussi s’abreuve majoritairement des rythmiques binaires, rendant exceptionnelles les chansons populaires à trois temps ou autre mesure.

Dans ce festin de simplicité, l’hésitation et le doute nous appellent. Comment résister à la tentation de la nuance qui nous semble en disgrâce en ces temps mouvementés ? Nuance qui réconcilie si bien le jour avec la nuit dans ces interstices de l’aurore et du crépuscule que nous aimons tant observer ; nuance qui nous suggère avec pertinence que la mort est colocataire de la vie, que l’appréciation du chaud et du froid est variable de la multiplicité de nos perceptions, que les représentations de bien ou de mal résultent de ce qui vient heurter l’infinie variété de nos sensibilités.

Ainsi célébrons-nous cette fin d’année à la gloire du 1 et du 0 de décembre, tiré du latin decem (« dix »), ADN d’un langage que nous aimons souvent autant qu’il nous fait souffrir parfois, avec cette nouvelle playlist mensuelle intitulée « Du binaire dans l’air ». »

 

Pour découvrir la playlist, c’est par ICI !