• 8_aout_recto

Août 2021 — Addictions, contradictions

 11 février 2022
Posted by simon

Illustration réalisée par : Claire Astigarraga

Le projet :

2021 a souvent transformé nos projets en vagues de projections. L’année passée a rappelé la complexité du lien à notre environnement autant qu’elle nous a éloigné de la tentation du contrôle dont nous observons par ailleurs la banalisation. 

Une des activités qui nous alimenté a été de produire des playlists mensuelles dont la réalisation ne dépendait que de nous. C’est ainsi que nous avons pris l’habitude de partager notre sensibilité en mouvement dans quelques lignes de réflexion autant subjectives qu’insignifiantes, afin de produire ces sélections de chansons. Ainsi animés par notre inutilité bien assumée, nous avons persévéré en créant un appel à projet pour mettre en images ce que nous avions d’abords mis en mots et en musique. Cela a pris la forme d’une carte blanche offerte à 12 illustrateurs, dont nous sommes fiers de vous présenter les oeuvres en ce début 2022. 

 

« Août tient son nom du règne d’Auguste, fils adoptif posthume de Jules César son grand-oncle. Avec lui débute une période de stabilité pour Rome ouvrant la voie à cette observation du poète Juvenal, « Panem » et « circenses », « du pain et des jeux ». Il dénonce à travers cette expression la distribution de pain et l’organisation des jeux du cirque par les empereurs romains dans le but de s’attirer la bienveillance de l’opinion. Cette association interroge le commun entre le pain avec lequel
nous apprenons à ne pas jouer et le jeu qui semble tout aussi bien nous alimenter.

Dans la cité romaine, la très fameuse course de chars fait la célébrité des auriges (conducteurs de chars) les plus chanceux dont la participation au jeu n’a rien d’un divertissement. D’un côté, cette discipline-spectacle entretient l’espoir d’un affranchissement pour les esclaves et les familles pauvres dont sont issus les participants ; de l’autre, elle nourrit la cohésion des citoyens à travers un amusement des plus fascinants. Un même espace, un même instant, accommodent le pain du joueur, le jeu du spectateur et la légitimité du pouvoir en place. Toute ressemblance avec des situations existantes ne saurait être que fortuite.

Professionnels du spectacle, nous constatons bien que nos efforts concilient eux aussi notre jeu et notre pain, faisant de nous le plus souvent de bons copains. C’est en ces diverses et délicieuses compagnies que nous savourons d’étranges discussions dont nous tirons l’auguste nom de notre mensuelle playlist, « Addictions, contradictions ». »

 

Pour découvrir la playlist, c’est par ICI !