• 04_avril_recto

Avril 2021 — Vénus et Aphrodite, spritz, smoothie ou piña colada

 31 janvier 2022
Posted by simon

Illustration réalisée par : Lola Lecoutour 

 

Le projet :

2021 a souvent transformé nos projets en vagues de projections. L’année passée a rappelé la complexité du lien à notre environnement autant qu’elle nous a éloigné de la tentation du contrôle dont nous observons par ailleurs la banalisation. 

Une des activités qui nous alimenté a été de produire des playlists mensuelles dont la réalisation ne dépendait que de nous. C’est ainsi que nous avons pris l’habitude de partager notre sensibilité en mouvement dans quelques lignes de réflexion autant subjectives qu’insignifiantes, afin de produire ces sélections de chansons. Ainsi animés par notre inutilité bien assumée, nous avons persévéré en créant un appel à projet pour mettre en images ce que nous avions d’abords mis en mots et en musique. Cela a pris la forme d’une carte blanche offerte à 12 illustrateurs, dont nous sommes fiers de vous présenter les oeuvres en ce début 2022. 

 

« Si ce mois d’avril 2021 n’est décidément pas celui de la réouverture de nos chers lieux de convivialité, la discrète célébration du bicentenaire de Charles Baudelaire nous souffle peut-être que notre culture est moins une affaire de lieux que d’ouverture.

« La Nature est un temple où de vivants piliers
Laissent parfois sortir de confuses paroles ;
L’homme y passe à travers des forêts de symboles
Qui l’observent avec des regards familiers.
Comme de longs échos qui de loin se confondent
Dans une ténébreuse et profonde unité,
Vaste comme la nuit et comme la clarté,
Les parfums, les couleurs et les sons se répondent »
[ … ]
Extrait de « Correspondances », Les Fleurs du Mal, Charles Baudelaire

Une sensibilité à ce qui nous entoure partagée par le poète grecque Ovide qui attribue irrémédiablement « aprilis » (avril) à Aphrodite et Vénus, déesses de la fécondité, de l’amour, du désir, de la beauté et de la nature. Pour d’autres, aprilis découle assez logiquement du verbe latin « aperire » qui signifie « ouvrir » et nous évoquons avec une actuelle nostalgie l’héritage du mot « apéritif ».
C’est ainsi que notre nouvelle playlist mensuelle s’est nourrie de Vénus et d’Aphrodite aux milles couleurs, parfums et sons qui se répondent dans l’ouverture partagée des uns·es envers les autres, chacun·e à sa façon, spritz, smoothie ou piña colada ! »

 

Pour découvrir la playlist, c’est par ICI !