Bouche de Crocodile

Crée autour du slameur nantais Nina Kibuanda, Bouche de Crocodile est né de la fusion de l’univers du hip-hop avec celui du jazz. C’est la rencontre entre le slameur, le batteur Steven Goron et le bassiste Ronan Prual qui pose en 2011 la première pierre du projet. Celui-ci se concrétise en 2013 avec l’arrivée de la chanteuse Marguerite Lorenzi et du claviériste Rémy Fanchin. Les piliers communs des mondes du hip-hop et du jazz – l’improvisation et l’écriture – ont permis à ces musiciens généreux de se rencontrer, d’échanger et de construire ensemble un propos vivant et profond. Après un premier album éponyme en mai 2016, le groupe sort l’album « Baisers de ma solitude » six mois plus tard; un savant mélange entre des textes sensibles, de la poésie amère et un flot dansant sur des compositions inspirées par le jazz et la pop; qui constitue une porte d’entrée dans l’univers hybride du groupe.

Bouche de Crocodile, c’est une poésie slamée, un jeu de textes mis en musique. A la croisée du théâtre et de l’improvisation, c’est peut-être par dessus tout une identité émotionnelle saisissante.

Les dates

Les photos

Date:
16 avril 2017